Voici un week-end que les fans de Mojito ne sont pas près d’oublier ! Depuis hier et jusqu’à dimanche, Toulouse accueille la première Fête du Mojito, organisée par le site «I love Mojito».

Le soleil, la chaleur et l’envie de lézarder en terrasse ne font qu’accroître la tentation de se laisser séduire par un cocktail bien frais. Et bien que cette année, la tendance soit à la création, le retour en force des cocktails dits «classiques» se fait ressentir dans les bars toulousains. Vendus en moyenne 8 euros, les cocktails plaisent à tous.

Aspiration amère, brûlante ou sucrée, suivez le dépliant des tendances.

Les cocktails à connotation latino américaine mettent le rhum à l’honneur.

Le rhum, alcool des vacances, de la chaleur des plages et des apéritifs se retrouve dans la plupart des verres. L’ambiance hispanique, très en vogue chez les sudistes est particulièrement bien représentée au Borriquito Loco. Pour ses clients, le verdict est sans appel : «rien ne vaut un Mojito !» Ainsi, le cocktail à la menthe est en tête du palmarès, suivi de la Pina colada, de la Margarita, de la Caipirinha et du Ti punch. Et ce week-end, les bars vont écouler leur stock de sucre de canne, comme en témoigne un des gérants du Borriquito Loco : «Nous savons d’ores et déjà, que grâce à la fête du Mojito, nous ne vendrons pas moins de 500 verres par soir. Nous avons donc prévu 50 litres de préparation».

Un engouement retrouvé pour le gin.

Depuis 2 ans, à l’iBar, on observe une hausse de la demande des gens et de la curiosité des barmen pour le gin ; accompagné bien entendu, du fameux gin tonic ou du tout nouveau Hendrick’s Pepino. Le roi des cocktails des années soixante-dix est aujourd’hui revisité. On choisit un gin haut de gamme, et on y ajoute des ingrédients acidulés et aromatiques (concombre, gingembre.)

La tradition, une valeur sûre.

On descend à la cave, rechercher ses vieux alcools. Utilisez autrefois comme digestifs, les eaux-de-vie s’invitent dans les cocktails avec le cognac, le Calvados ou l’Armagnac. Les vins cuits sont également remis au goût du jour, avec le Campari, le Muscat ou la Suze. Et ça, le Taquin le sait bien. Le bar met à disposition apéritifs et cocktails en terrasse sous une pergola de vigne.

A retrouver sur La Dépèche.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *